Une nouvelle étude de suivi oculaire confirme l’efficacité des indicateurs de transparence journalistique pour rétablir la confiance dans l’information

Consumerinfoline.com

Les sceptiques, qui sont les plus vulnérables à la désinformation, sont les plus affectés par les indicateurs de confiance (Trust Indicators®)

PACIFICA, Calif., 15 septembre 2023 /PRNewswire/ — Les éléments de transparence journalistique attirent l’attention des utilisateurs et renforcent considérablement la crédibilité et la confiance dans l’information, selon une étude oculométrique révolutionnaire publiée aujourd’hui par le Trust Project, un consortium mondial non partisan et à but non lucratif d’organismes de presse qui se consacre à la lutte contre la crise de confiance et la désinformation, et par le Digital Media Attention and Cognition Lab (DMAC) de l’Université de Géorgie.

Selon le Digital News Report 2023 de Reuters, la confiance dans l’information a chuté de 2 % sur tous les marchés au cours de l’année écoulée, et 56 % des personnes s’inquiètent de ne pas pouvoir faire la différence entre les vraies et les fausses informations.

« La menace mondiale de la désinformation étant largement connue, les résultats de cette étude sont très encourageants pour notre secteur et la société dans son ensemble, a déclaré Sally Lehrman, fondatrice et PDG du Trust Project. Cette étude fournit aux organismes de presse des informations utiles pour renforcer leur crédibilité et permettre au public de distinguer les faits des mensonges. »

L’expérience de suivi oculaire en personne, menée par Bart Wojdynski, directeur du DMAC, et Charlotte Varnum, associée principale de recherche, a été conçue pour mieux comprendre comment les gens interagissent avec les indicateurs de confiance du Trust Project dans les articles d’actualité en ligne. L’étude a examiné la manière dont les utilisateurs évaluent la crédibilité, en utilisant l’oculométrie pour mesurer l’attention visuelle portée aux éléments des pages d’articles et observer la navigation sur les pages. Chaque participant a également répondu à une série de questions sur l’article et le site web. Dans un paysage où la plupart des recherches existantes ne font que souligner la perte de confiance dans les médias d’information, cette étude a révélé des solutions tangibles, étayées par la recherche.

Les principales conclusions sont les suivantes :

  1. Les sceptiques de l’information grand public sont les plus touchés : Les sceptiques de l’information grand public ont ressenti un impact très positif et ont passé le plus de temps à examiner les politiques et les procédures.
  2. Les meilleures pratiques et l’expertise des journalistes émergent : L’attention visuelle portée aux informations relatives à l’éthique, à la propriété, au financement et à d’autres normes (meilleures pratiques) est un facteur prédictif significatif de la crédibilité et de la valeur perçues des sites d’information. Les participants à l’étude ont passé le plus de temps à consulter les informations sur le journaliste, suivies des meilleures pratiques.
  3. Le design a son importance : La manière dont les éléments de transparence et les étiquettes sont conçus, en particulier leur proéminence sur la page, a joué un rôle crucial.

« Compte tenu de l’importance croissante de la capacité du public à évaluer la crédibilité des informations provenant de diverses sources en ligne, ces résultats montrent que différents efforts de transparence journalistique peuvent toucher différents publics et conduire à une meilleure perception non seulement de la crédibilité, mais aussi de la valeur de l’information », a ajouté M. Wojdynski.

Consultez le rapport complet.

À propos du Trust Project :

Le Trust Project, organisme à but non lucratif et non partisan, a créé les huit indicateurs de confiance (Trust Indicators®), qui constituent une norme journalistique collaborative permettant aux citoyens ordinaires et aux machines des entreprises technologiques d’évaluer facilement l’autorité et l’intégrité des informations. https://thetrustproject.org/faq/.

À propos du Digital Media Attention and Cognition Lab (DMAC) de la faculté de journalisme et de médias numériques de l’Université de Géorgie Le DMAC de l’Université de Géorgie mène des recherches innovantes visant à améliorer l’éducation aux médias et à promouvoir une consommation responsable des actualités et des informations. http://dmaclab.com/.

CONTACT POUR LES MÉDIAS : 

Rebecca Nowacek

[email protected]

210-589-2756

rt

SOURCE The Trust Project